Aliénor d'Aquitaine

(1122-1204)
Reine de France - Reine d'Angleterre

 Henri II et Aliénor

Henri II et Aliénor

 

Petite-fille de Guillaume IX, le Troubadour, Aliénor a 15 ans lorsqu’elle est mariée à l’héritier du royaume de France, Louis VII. Le mariage a lieu à Bordeaux, le 25 juillet 1137. Quelques jours plus tard, les jeunes époux sont couronnés ducs d’Aquitaine dans la cathédrale Saint-Étienne de Poitiers. En décembre, Aliénor est faite reine de France à Bourges.

Le mariage est  une bonne affaire pour le domaine royal qui voit sa superficie tripler. Car dans sa dot, Aliénor a apporté la Guyenne, la Gascogne, le Limousin, l’Angoumois, la Saintonge, le Périgord : l’équivalent de 19 départements actuels.

Aliénor est une très belle femme. D’esprit libre, cultivée, elle fait preuve d’une grande force de caractère et d’une humeur enjouée : autant de traits qui lui attirent rapidement des critiques à la cour. Elle n’est peut-être pas l’épouse qui convient à un mari que les chroniqueurs de l’époque décrivent comme « un homme d’une grande piété et d’une rare douceur envers ses sujets,  un prince intelligent mais dévot et mou ». De plus - et c'est un vrai problème pour l'époque - elle ne lui donne pas d'héritier mâle.

En 1141, Louis VII refuse la nomination de Pierre de La Châtre comme évêque de Bourges. Avec ses troupes, il lui interdit l’accès de la cité. En représailles le pape prononce la sanction la plus grave pour un chrétien : l’excommunication!

Louis VII retrouve les  bonnes grâces du pape, en répondant à l’appel de Bernard de Clairvaux : il part pour la Deuxième Croisade avec sa femme.

Mais, à Antioche le couple se déchire. La proximité qu’affiche la reine avec son oncle Raymond de Poitiers entretient la rumeur. Le roi s’en émeut puis s’en agace. En novembre 1149, les deux époux rentrent en France… mais pas sur le même bateau !

Aliénor obtient l’annulation du mariage. Pour Louis c’est une humiliation, pour le royaume de France, c’est un désastre !

Le divorce est prononcé au concile de Beaugency, sous le prétexte d’un lien de consanguinité… au 4ème degré. L’argument est souvent utilisé à  l’époque, mais c’est la première fois qu’il est employé par une femme. 

Retour à Poitiers pour Aliénor. Sur le chemin elle doit affronter deux tentatives d’enlèvement ! Thibault de Blois, comme Geoffroy d’Anjou, aimeraient bien mettre la main sur cette femme puissante et séduisante qui possède de vastes territoires. Elle leur échappe. Nouvelles épreuves qui renforcent un caractère déjà bien trempée.

Car Aliénor a d’autres plans. Le 18 mai 1152 - huit semaines seulement après l’annulation de son premier mariage -  elle épouse, le jeune et impétueux Henri II Plantagenet à Poitiers. Elle a 30 ans, il en a 19. À eux deux, ils possèdent près de la moitié de la France.

Mais le destin va leur offrir plus encore. Le 19 décembre 1154, profitant d’une situation politique précaire Outre-Manche et de l’absence d’héritier crédible, Henri, duc de Normandie, comte d’Anjou, du Maine et de Touraine, devient Roi d’Angleterre !

Ainsi, Aliénor est la seule femme de l’histoire à avoir été successivement reine de France puis reine d’Angleterre.



Et pour se détendre et apprendre : Aliénor sur la chaine Youtube "Confessions d'Histoire".